Quand le pouvoir est partagé ...

  • Nicolas Halgand
  • Politique

100_0792.jpgLe pouvoir peut-il être partagé ? Lorsqu'une femme ou un homme politique est élu(e) sur ses idées, sur les idées qu'elle ou il représente, il est normal que son mandat soit personnalisé. Lorsqu'une femme ou un homme est élu(e) mais accompagné(e) d'une équipe, le mandat devient alors partagé.

La femme ou l'homme ainsi élu(e) devient le "chef d'orchestre" de ce collectif. Elle ou il devient légitimé(e) et donc légitime de décider en dernier lieu comme tout leader reconnu dans un groupe.

Ce qui me dérange dans cette pratique de la vie démocratique, ce n'est pas tant le fait de détenir un pouvoir mais c'est le fait de ne pas savoir le partager. La délégation est un bon moyen de partager ces responsabilités et surtout de prendre du recul pour décider.

Un(e) député(e), un(e) conseiller (iere) régional, général devrait toujours s'entourer d'une équipe afin d'être en lien direct avec le terrain. Généralement c'est ce qui se passe avant et pendant les élections ou la candidate ou le candidat s'entoure d'une équipe de "campagne".

Une équipe qui pourrait continuer à exister durant le mandat avec des missions précises permettant de porter les décisions de l'élu(e) et de rapporter les remarques citoyennes auprès de l'élu(e). Cela n'empêcherait pas l'élu(e) d'être sur son territoire mais d'être plus en phase avec la réalité du quotidien des citoyennes et citoyens qu'elle ou il représente.

Voici mon point de vue ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog