Pour une réelle politique de croissance

2.jpgLe prochain président de la république devra mettre en place une réelle politique de croissance à l'aide d'un parlement en accord et une Europe convaincue.
Pour cela, il devra convaincre ces électeurs et de préférence au premier tour. En effet, plus le candidat obtiendra un pourcentage fort, plus il pourra être crédible dans ses choix politiques à venir, tant au niveau national qu'au niveau européen.
"la grande diversité de notre paysage politique nourrit une dispersion, laquelle fera ensuite de l'élu du second tour le résultat d'une élimination, non d'une adhésion."
Si celui qui s'installe à l'Elysee, est faible de son score du premier tour, il aura plus de difficultés à reformer la France pour le Changement et donc de faire face à la crise.
Nicolas Sarkozy a très vite été confronté à l'impopularité car il n'avait pas un score du premier tour suffisant pour entraîner avec lui une dynamique populaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog