Où trouver l'énergie pour la Culture d'Entreprendre ?

100_0792.jpgDans une société où le capital est plus important que le travail, où la notion d'argent remplace de plus en plus la valeur "solidarité", les citoyens que nous revendiquons, qui veulent être des militants, engagés et responsables, ont besoin de "phares" pour continuer à vivre collectivement leurs engagements.

L'association est une bonne illustration à cet acte en plus d'être un bon remède contre cette morosité ambiante, si celle-ci peut encore être un lieu ressource, un lieu d'accueil, un lieu d'actions, un lieu d'expérimentations, bref un lieu où il est permis d'entreprendre.

Si dans le secteur social, le management des associations amène à prioriser la recherche de financement à celle de l'innovation, de l'audace et de la création, non lucratives alors elles n'ont plus lieu d'être. Elles deviendront des regroupements d'individualités où les enjeux financiers feront disparaître le sens premier de leurs créations, c'est-à-dire l'intérêt du collectif.

Même si nous ne pouvons pas être utopistes en cette période de "vache maigre", ou voir démagogiques, cependant si le social, vivier du "Vivre Ensemble" et du "Faire Ensemble" se met à chercher des sponsors dans le privé pour devenir purement des prestataires de service  alors je pense que nous allons "tout droit dans le mur".

Le bénévolat, fondation de l'association, ne pourra jamais trouver sa place dans un système où la recherche d'argent prime sur la recherche de sens, où la recherche de clientèles remplace l'acte d'adhérer.

Une association sans bénévoles n'est plus. Et une société sans associations, devient vide de sens !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

BEAUMANOIR Marylène 08/01/2011 08:01


Comment ne pas être d'accord quand on a choisi un métier qui vise à réunir les forces vives de notre cité pour mieux vivre ensemble,innover et expérimenter ensemble comme le dit Nicolas, quelque
soit sa situation sociale.
Et peu importe si certain(e)s jettent un regard hautain sur des actions-animations qui n'ont d'autres ambitions que de REUNIR, sans grand coup de pub, des gens.
Comment parvenir à garder ce "sens de l'autre" quand la logique financière devient le moteur au dépend de l'intérêt collectif....Il faut résister et continuer à y croire. je ne vendrai pas mon âme
pour quelques dollars de plus


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog