La France se radicalise-t'elle ?

  • Nicolas Halgand
  • Politique

Nous pouvons constaté depuis quelques mois que l'opinion de droite est très mobilisée malgré les difficultés internes de l'UMP et les affaires judiciaires autour de N.Sarkozy. L'opinion de gauche est démotivée, déçue du pouvoir actuel qui essaye pourtant tant bien que mal de se sortir de cette Crise post 2008. François Hollande a été élu avec avec un trop faible pourcentage de "convaincus" pour que son taux de sympathie dure dans le temps.

Cette mobilisation de l'opinion de droite est la conséquence de deux causes sociales: le repli sur des valeurs traditionnelles et un profond malaise identitaire d'une majorité des françaises et françaises. Ces deux raisons confirment la renaissance d'une droite traditionaliste dans notre société.

Le rejet de l'immigration et la difficulté de l'intégration en période de crise économique, , confortent ce constat.

Ce qui est urgent à présent c'est de "faire émerger ces craintes qui taraudent la société et les traiter", dixit François Rebsamen, président du groupe socialiste au Sénat. Effectivement, la responsabilité du Politique qu'il soit de droite comme de gauche et qui se reconnaît dans les valeurs républicaines, c'est de mener la bataille des idées.

L'expertise de chercheurs est indispensable !

La maîtrise des flux migratoires, l'intégration, la lutte contre les extrémismes religieux et le développement d'un islam de France sont des priorités à formuler.

 Cela concerne bon nombre de pays européens, les plus touchés par la Crise.

Et d'ailleurs, il faut favoriser la coordination des politiques économiques afin de renouer avec la croissance et l'emploi comme l'affirme François Hollande car le travail reste le principal intégrateur dans nos sociétés occidentales.

Niqolah.

Texte inspiré d'une lecture dans le NouvelObs N°2535 - Entretien de S.Courage avec F.Rebsamen


Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog