La Crise des Dettes : la fin de la Démocratie ?

  • Nicolas Halgand
  • Politique

L'Italie, la Grêce et l'Irlande ont vu leurs chefs de gouvernement obligés de démissionner de leurs mandats. En effet, face à la pression de l'Europe et des Agences de Notation Financière, ces pays ont perdu leurs capacités à s'auto-gérer.

Afin de maintenir leurs capacités d'investissement, les nations de l'Europe sont prêtes à perdre leurs âmes.

Ce n'est plus le peuple souverain qui choisit leur leader politique mais à présent se trouve être la Finance. Le Monde est dirigé par l'Argent et cela se confirme. Les banques, les investisseurs ont laissé les pays s'endetter pour "taper" un bon coup et sortir gagnant dans cette affaire. L'argent appelle l'argent !

Qui est gagnant dans cette situation ? Pas les peuples, pas les politiques mais les financiers. Pour sauver ces nations en périls, ils vont injecter de l'argent à des taux exorbitant et récupérer ainsi les intérêts.

Il va être temps de mettre de l'ordre dans tout cela.

"Indignez-vous"

Une seule affirmation à ce jour: ce n'est pas les financiers qui doivent diriger les Etats. Depuis la crise de 2008, l'affaire des subprimes et l'aide généreuse apportée par les gouvernements, les banques détiennent le pouvoir.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog