Il faut combattre les idées du FN.

  • Nicolas Halgand
  • Politique

Le 17 juin 1984, il y a presque 30 ans, le Front National obtenait un score catastrophique aux Européennes, 10,95%. Les médias et les républicains parlaient alors à l'époque de séisme.

Selon un sondage d'intention de vote pour mai 2014, soit pour les prochaines européennes, le FN serait le premier Parti de France avec ... 24 %, plus du double du score obtenu en 1984. Les médias et les républicains se contentent de commenter les chiffres.

Les Français-e-s sont-il plus racistes qu'il y a 30 ans ? 

"Les grands partis de gouvernement sont en crise. La dynamique est du côté du FN" Selon François Bazin, journaliste au Nouvel Obs. "Si le FN arrive en tête en mai, il ne se contentera plus d'irriguer le débat public sur ses thèmes délétères. La recomposition des forces politiques, immanquablement, se fera à partir de lui et il sera alors impossible de ne pas poser la question de la légitimité d'un système représentatif qui n'accorde que deux parlementaires à un parti devenu le premier de France." toujours selon François Barbin. 

Lire ceci me fait peur. Même si cela est juste ... Mais devons-nous considérér une légitimité à un parti qui va, on le sait, emmener notre République "droit dans le mur"? Devons-nous accorder une légitimité à un parti qui prône des idées racistes, populistes et contraire aux Droits de l'Homme ?

La peur de l'immigration, la crise identitaire et la récession sont des causes qui sont propices à la montée de l'idéologie ultranationaliste et antieuropéenne.

Pour combattre ces idées, les associations et les citoyens doivent s'approprier ces sujets et convaincre que les idées populistes d'extrêmes droite ne sont pas des solutions mais bien des dangers pour la liberté, pour notre liberté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog