François Hollande veut relancer la production, l’emploi et la croissance.

  • Nicolas Halgand
  • Politique

François Hollande veut relancer la production, l’emploi et la croissance.


Il créérait une Banque publique d’investissement.


À travers ses fonds régionaux, il favorisera le développement des PME et il permettra aux Régions, pivots de l’animation économique, de prendre des participations dans les entreprises stratégiques pour le développement local et la compétitivité de la France.

Une partie des financements sera orientée vers l’économie sociale et solidaire.

Il mobilisera l’épargne des Français, en créant un livret d’épargne industrie dont le produit sera entièrement dédié au financement des PME et des entreprises innovantes. Pour cela, il doublera le plafond du livret développement durable, en le portant de 6 000 à 12 000 euros.

Les PME, les TPE, les artisans et les commerçants auront, dans chaque région, un interlocuteur unique.

Le crédit d’impôt recherche leur sera rendu plus simple et plus accessible. Il veillera à ce que la commande publique leur soit bien ouverte, en toute indépendance et transparence.


Il favorisera la production et l’emploi en France en orientant les financements, les aides publiques et les allégements fiscaux vers les entreprises qui investiront sur notre territoire, qui y localiseront leurs activités et qui seront offensives à l’exportation.

À cet effet, il modulera la fiscalité locale des entreprises en fonction des investissements réalisés. En parallèle, il engagera avec les grandes entreprises françaises un mouvement de relocalisation de leurs usines dans le cadre d’un contrat spécifique. Il instaurera, pour les entreprises qui se délocalisent, un remboursement des aides publiques reçues.


Une distinction sera faite entre les bénéfices réinvestis et ceux distribués aux actionnaires.


Il mettra en place trois taux d’imposition différents sur les sociétés : 35% pour les grandes, 30% pour les petites et moyennes, 15% pour les très petites.

Il soutiendra le développement des nouvelles technologies et de l’économie numérique, levier essentiel d’une nouvelle croissance, en organisant avec les collectivités locales et l’industrie la couverture intégrale de la France en très haut débit d’ici à dix ans.

Il préservera le statut public des entreprises détenues majoritairement par l’État (EDF, SNCF, La Poste...). Il demanderai à ce que soit adoptée, au sein de l’Union européenne, une directive sur la protection des services publics.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Emmanuel Renahy 06/02/2012 16:31

C'est un magicien y'a pas ! On rêve de mirage il nous offre l'oasis ! C'est pas beau ! L'est pas belle la vie avec François ? Espérons qu'il fera comme en Corrèze embauchant pour préserver l'emploi
... des impôts ou à Tarbes quand ils ont endetté la ville comme pas une ! Enfin François Moon va nous sauver la France

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog