Et si le FN était reconnu comme un parti anti-républicain?

  • Nicolas Halgand
  • Politique

Et si le Front National était reconnu comme un parti anti-républicain, il serait banni par le Conseil Constitutionnel!

Cela arrangerait bien notre pays et surtout les démocrates, les républicains, les humanistes, les militants de la diversité culturelles, etc ...qui forment notre société et qui se mobilisent pour maintenir notre devise en état : Liberté, Egalité et Fraternité.

Suite à une enquête, 24% des sondés voteraient pour une ou un candidat-e d'extrême droite aux européennes de 2014. Le FN, pour ses élections deviendrait le premier parti de France, devant l'UMP avec 22% et le PS, avec 19%.

Mais qui sont ces supposées électrices, ces supposés électeurs? 

Le sociologue Sylvain Crépon a fait une analyse suite au premier tour des présidentielles de 2012, où Marine Le Pen a obtenu le score de 17,9%, soit 6,4 millions d'électeurs-trices. Elle est intéressante pour mieux comprendre.

- Un électorat qui se féminise: 27% des électeurs sont des électrices. Un chiffre en constante évolution.

- Un électorat toujours ouvrier : 35 % des ouvriers ont voté pour la candidate de l'extrêmle droite.

- Un électorat de femme et d'homme qui se paupérise "Le socle sociologique de l'électorat FN est le même. C'est-à-dire les catégories défavorisées, les catégories précaires, les ouvriers, les chômeurs, les gens qui ne sont pas diplômés, toute cette France d'en bas qui traditionnellement vote Front national" selon Sylvain Crépon.

- Un électorat du monde rural en forte augmentation: essentiellement composé de néo-rurbains et de petit prolétaire des campagnes.

- Un électorat protestataire: En 2012, des sympathisants UMP qui ne se sont pas retrouvés dans la politique sarkozyste, ont apporté leurs voix au FN. Et je pense que s'ajoute à cela des sympathisants socialistes qui ne se retrouvent pas aujourd'hui dans les choix politiques de François Hollande.

53,1 % des sympathisants de l'UMP seraient favorables à un accord avec le FN. Les électerurs de Droite se radicalise de plus en plus en cohérence avec les propos de Fillon et bien d'autres à l'UMP.

Notre rôle non pas de femmes ou d'hommes de Gauche ou de Droite mais d'humanistes est de faire comprendre à notre socité les dangers de l'extrême droite pour notre république ou notre devise serait complêtement bafouée.

Avec Marine Le Pen où serait la LIBERTE, où serait l'EGALITE et où serait la FRATERNITE, si ce n'est que pour une petite partie de notre société: ses NANTIS !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog