2013: L'espérance.

Tel sera le leitmotiv du Président de la République dans son discours de voeux aux françaises et aux français: l'espérance. 

De l'autre côté du Rhin, un autre message va être donné, beaucoup moins optimiste, jouant encore une fois sur les peurs. Un message qui va renforcer l'individualisme, l'épargne et non la consommation.

Pour qu'une économie nationale fonctionne, il lui faut de la productivité, de la compétitivité et de la croissance. Ce n'est pas en tenant un discours alarmant que l'on va donner envie aux entreprises d'investir, aux ménages de consommer et aux citoyens de se mobiliser.

Il nous faut de l'espérance. Nous avons besoin de croire en la capacité et en la mobilisation de toutes et de tous dans l'effort comme dans le partage. Nous avons besoin de croire en l'énergie collective pour combattre les maux de ces crises économiques, financières et écologiques.

Seule la mobilisation de toutes et de tous permettra de vaincre ces fléaux.

L'action doit être la seule réponse. La concertation, la seule méthode. Et la décision, la seule réaction. 2013 doit être l'année des décisions pour notre société, pour notre économie et pour notre avenir.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, le patronat et les syndicats doivent se mobiliser en priorité sur l'emploi, le maintien comme la création. Le travail est le seul intégrateur dans nos sociétés dits développés. Alors si nous voulons que chacune et chacun puisse espérer alors il faut leur en donner les moyens.

Chacune et chacun doit se responsabiliser. 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog